Article

IPROMISE Student Story #5

Ma passion pour le tennis par Sheanna Mutthumani - Y8

J’ai commencé à jouer au tennis à l’âge de 3 ans et demi après avoir participé à un stage de tennis au HKCC pendant le Nouvel An chinois et développé un goût pour ce sport. Mon entraîneur s’appelait Harrison Ford et je me suis entraînée avec lui au HKCC jusqu’à son départ de Hong Kong. A 5 ans, j’ai ensuite rejoint le Hong Kong Tennis Center et l’ancien joueur de Coupe Davis Andreas Battad. Et puis à 7 ans j’ai intégré le Hong Kong Tennis Association. En septembre 2017, j’ai été sélectionnée pour faire partie de l’équipe d’entraînement nationale (National Training Squad, NTS).

Je m’entraîne généralement tous les jours de la semaine. Le lundi, mardi, jeudi et samedi, j’ai un entraînement de 3 heures avec la NTS après l’école. Le samedi, mon équipe et moi avons la chance de pouvoir jouer au Hong Kong Sports Institute à Sha Tin. J’adore quand je peux jouer sur terre battue. Le vendredi, j’ai un cours particulier pendant 2 heures après l’école, et pareil le dimanche. Parfois, le mercredi je joue aussi entre 7h et 8h ou 9h et 10h, en fonction de l’heure à laquelle je commence les cours.

Mes plus grand fans, c’est ma famille. Ils me soutiennent à chaque match, que je gagne ou que je perde. Mes parents et mes grands-parents sont là à chacun de mes matchs. Quand je joue à Perth, j’ai d’autres membres de ma famille qui viennent pour m’encourager. Depuis que j’ai commencé à voyager pour participer à des tournois à l’étranger, il y a toujours au moins un de mes deux parents qui m’accompagne. Mes entraîneurs me soutiennent aussi sans relâche, sans eux je n’aurais jamais pu réussir comme je l’ai fait l’an dernier. Leurs mots d’encouragement quand on parle avant le début de mes matchs, ou sur WhatsApp quand je voyage, sont une grande source de motivation, ils me donnent confiance en moi et me poussent à accomplir mes objectifs. Mes autres amis qui jouent au tennis me soutiennent aussi énormément, on donne tous le meilleur de nous-mêmes à chaque match, donc ils savent aussi très bien par quelles émotions je passe quand je gagne ou je perds, c’est la même chose pour eux.

Pour le moment je représente Hong Kong lors des tournois à l’étranger, mais j’espère qu’un jour je pourrai jouer la Coupe Davis Junior. J’ai aussi l’espoir de jouer beaucoup de tournois de la Fédération Internationale de Tennis et même de la WTA, mais sinon j’espère que j’irai à l’université et que je jouerai au tennis pour leur équipe.

Ici au Lycée Français International, on nous encourage à utiliser l’approche IPROMISE : Inquirers (Curieux), Principled (Ayant des principes), Risk-Takers (N’ayant pas peur du risque), Open-Minded (Ouverts d’esprit), Mindful (Attentifs à leur environnement), Innovative (Innovants), Smart (Intelligents) et Empathetic (Empathiques).

Je vais maintenant expliquer comment IPROMISE m’aide non seulement en tant que personne, mais également en tant qu’athlète.

PRINCIPLED (Ayant des principes) – Quand on fait du sport, particulièrement du tennis, il faut jouer avec fairplay et honnêteté. Ce sont des principes importants dans la vie, pas juste dans le sport.

RISK-TAKERS (N’ayant pas peur du risque) – On a tous notre propre style quand on joue au tennis mais prendre des risques pour réussir certains points, surtout des coups qu’on n’a pas l’habitude de réussir, c’est difficile.

OPEN-MINDED (Ouvert d’esprit) – Comme je l’ai déjà mentionné, on a tous des styles de jeu différents et du coup on peut rencontrer un adversaire qui ne joue pas comme on le voudrait, donc il faut être ouvert d’esprit pour essayer de trouver des solutions.

MINDFUL (Attentif à leur environnement) – Le tennis est un sport stressant parce qu’on peut faire des fautes et s’énerver facilement. Il faut donc être attentifs, voir ceux qui sont autour de nous et nous regardent et toujours avoir conscience de notre comportement.

INNOVATIVE (Innovant) – Le tennis, c’est un sport où on court après une balle pour la renvoyer. En tant que joueur, c’est à nous de décider d’où on doit taper la balle, avec quelle vitesse et quelle profondeur. Parfois ça ne marche pas donc il faut trouver d’autres solutions pour essayer de gagner.

EMPATHETIC (Empathique) – On aime tous gagner mais au tennis, il y a toujours un gagnant et un perdant. A la fin du match, on doit serrer la main de notre adversaire même si on a perdu, on ne peut pas partir en trombe, furieux, il faut quand même montrer qu’on apprécie d’avoir joué le match. De l’autre côté, quand on gagne on ne va pas exploser de joie très fort, en général on remercie son adversaire et on lui dit qu’il a bien joué, qu’il le pense ou non.

J’ai beaucoup de chance d’avoir trouvé ma passion pour le tennis, bien sûr il y a des hauts et des bas et il y en aura toujours, mais le tennis m’a appris plein de choses qui sont utiles pour la vie. C’est la meilleure des choses du monde pour moi.