MENU
 

Reflexion autour des enjeux climatiques

Numéro 11: 2/12/2022 Filière française Blue Pool Road, Tseung Kwan O Actualités 6ème, 5ème, 4ème, 3ème Art creativity culture, subtainable development

A l’occasion de la semaine des lycée français du monde sur le thème du développement durable, les élèves du secondaire nous proposent une réflexion autour des enjeux climatiques. A travers 4 projets, ils nous invitent a réfléchir aux conséquences de notre mode de vie sur l’avenir.

Voici un descriptif succinct de chaque projet :

La politique de l’autruche

Très souvent utilisée, elle apparait comme la solution de facilité face aux enjeux écologiques actuels…

Les élèves de 6 ème ont dû cogiter sur les questions suivantes :

Nos élèves nous présentent sans détours, la plus directe des mises en garde !

Les plastiques nous attaquent

En demandant aux élèves de5 ème de donner vie aux emballages plastiques,

L’idée était d’imaginer l’humanité se faire attaquer comme dans le film « les oiseaux » d’hitchcock.

Nous n’aurons aucune chance…

Nous sommes submergés par ce plastique si confortable et pratique.

Une pollution invisible qui s’infiltre dans toutes les chaines alimentaires créant de nouveaux écosystèmes et tuant plus d’un million d’animaux par an.

Une urgente réflexion vitale sur notre rapport au pétrole s’impose à nous !

Animaux en détresse

Si les animaux pouvaient avoir l’expression d’un humain,

selon vous laquelle serait la plus approprié à notre époque?

C’est sur cette proposition que les élèves de 4 ème ont dû réfléchir sur l’anthropomorphisme et sur l’empathie.

Nous aurions détruit 52% des espaces naturels et l’activité humaine aurait fait disparaitre les 2 /3 des animaux sauvages.

Ma rue en 2038

Comment sera ma rue quand j’aurai 30 ans?

Voilà la question qui était posée aux élèves de 3 ème.

Pas facile pour eux de se projeter dans un avenir proche et d’imaginer

entre « utopie «  et «  dystopie » leur environnement et leur quotidien …

A l’instar du constat scientifique, une majorité d’élèves a une vision négative de leur rue.

Julian Jouaud
Professeur Arts Plastiques

Partager