Article

Rencontre avec le réalisateur et scénariste Etienne Comar

Interview des élèves du LFI sur ses deux films primés « Des Hommes et des Dieux » et « Django »

Un film, c’est mélanger le réel à l’imaginaire pour en faire sortir un message qui accroche. Etienne Comar

La conférence s'est déroulée en deux parties organisées autour de questions posées par des élèves de Première concernant deux de ses films : Des Hommes et des Dieux, Grand Prix du festival de Cannes (2010) et César du Meilleur Film (2011), et Django, Grand Prix du Jury (2017) et nommé film d’ouverture (2017).

Des Hommes et des Dieux

Etienne Comar voulait écrire un film qui parlerait d’oppositions religieuses et traiterait la question philosophique de la force de conviction d’une croyance.

Son oeuvre ne raconte pas seulement la vie de ces moines, il répond aussi à des questions philosophiques, humaines que nous pouvons nous poser, des questions sur l’Homme et sa place dans le monde.

J’ai écrit le scénario seul et l’ai envoyé anonymement à Xavier Beauvois, que je connaissais depuis un moment déjà. Je savais qu'il cherchait à faire un film sur ce sujet et j’ai tenté ma chance.

Xavier Beauvois? Car ses films sont particulièrement crédibles, ils donnent de vrais et grands détails de la vie. Ils sont aussi empreints d’une belle poésie qui touche.

Il nous révèle que, comme frère Christian écrivait son journal, la plupart des scènes sont véridiques et les dialogues ne sont pas inventés.

Django

L’envie de réaliser ce film est venue à Etienne Comar de la passion de son père pour la musique de Django, qui permettait à ce dernier d’oublier la “réalité” du monde dans lequel il vivait durant cette même guerre.

J’ai bien aimé travailler sur ce personnage car il représente plusieurs choses en même temps: la lâcheté et le courage, la timidité et la confiance. Django, de nature timide, s'exprime avec sa guitare. De plus, travailler sur ce film m’a permis d’apprendre et de comprendre sa culture.

Il nous interroge: “Et vous, pensez-vous que la musique est une arme ou une diversion de la guerre?” A vous de décider.

Les différentes facettes du cinéma

Le montage est l’un des moments les plus difficiles, longs et critiques de la création d’un film, puisque c’est lors de cette étape, qu’un film mal tourné peut être sauvé d’une possible faillite, et vice-versa.

Il nous dévoile la diversité de caractéristiques entre les acteurs français et les acteurs américains.

Parfois, certains acteurs américains surjouent le rôle. Nous, les français, il nous est impossible d'interpréter un rôle avec un tel héroïsme. Mais c’est cet aspect qui apporte une différente vision au film et au scénario: nos acteurs, eux, ils disparaissent derrière le rôle.

À travers ses réponses, nous avons pu en apprendre plus sur sa vie ainsi que sur les spécificités de différents métiers du cinéma. Par exemple, en tant que producteur, il faut savoir parler avec les acteurs, se faire comprendre et surtout entendre.

Avec un acteur, il faut savoir trouver la porte d’entrée.

Paroles d'élèves:

J’ai beaucoup apprécié cette rencontre et le fait que nous avons pu découvrir le monde du cinéma d’un point de vue différent. Antonin D.

Etienne Comar a su trouver les bons mots, il a bien développé chacune de ses réponses aux questions posées par les élèves. Finalement, c'était une rencontre très bénéfique en terme d’orientation pour les élèves et qui ne se fait pas tous les jours. Mme Faci, professeur

Magnifique rencontre qui m’a permis d'amplifier mes connaissances en termes de cinématographie. J’ai découvert deux films que je ne tarderai pas à voir. Le peu de gens dans la salle a permis une rencontre plus intime avec Etienne Comar, et sa sincérité m’a beaucoup plu. Charlotte F. 

Un grand merci à Etienne Comar, à l’Alliance Française, au Consulat général de France à Hong Kong et Macao, aux élèves de 1ère du LFI, aux bibliothécaires ainsi qu’aux élèves qui se sont portés volontaires pour donner leur avis sur cette rencontre.

Retrouvez les rapports complets de cette rencontre réalisés par les élèves  3ème C et les élèves de 2nde E dans les documents liés

Monsieur Comar, sur une scène perché,

Tenait en son bec un César.

Maîtres Renards, par les films alléchés,

Lui tinrent à peu près ce langage:

“ Eh! Bonjour monsieur Comar.

Que vous êtes talentueux! Que vous nous semblez fort!

Sans mentir, si votre talent,

Rend vos films époustouflants,

Vous êtes le Phoenix du grand cinéma.”

À ces mots Comar déborde de joie;

Et pour montrer son talent,

Il dévoile tous ses secrets en souriant.

Le renard s’enhardit, et  Comar répondit: “ Mon bon monsieur,

Apprenez que moi producteur

Suis cash et mou

Avec ceux qui, pour moi, jouent. »

Comar, heureux et ému,

Jura que cette rencontre lui a plu.

Les Renards de 2D