Article

Nouveau Bac 2021 – qu’est-ce qui change au LFI ?

L’année scolaire 2019-2020 marque pour tous les lycéens dans le système scolaire français un tournant majeur : ce sera, à la fin de l’année, le dernier Baccalauréat selon la formule telle qu’elle était appliquée depuis 1995.

Les anciennes séries S, L et ES sont désormais remplacées par des « spécialités ».

Un nouveau système basé sur une nouvelle approche, avec notamment la possibilité d’associer enseignements scientifiques et enseignements de sciences humaines dans des combinaisons qui n’auraient pas toujours été possibles avec les anciennes filières S, L et ES.

D’une manière plus générale, le nouveau Baccalauréat a pour ambition de s’adapter au mieux aux préférences et aux aspirations des élèves, en les accompagnant dans la construction de leurs projets.

Tour d’horizon des principaux points et changements à retenir pour l’année à venir au LFI :

I) Une part plus importante du contrôle continu

La part des examens finaux ne comptant désormais plus que pour 60% de la note finale, le contrôle continu devient une composante essentielle de nos futurs bacheliers puisqu’il représente les 40% restants, répartis de la manière suivante :

  • Les bulletins scolaires de 1ère et de Terminale (même coefficient pour les deux années) seront pris en compte pour 10% de la note finale afin de valoriser la régularité du travail des élèves.
  • 30% de la note finale sera issue de 3 séries d’épreuves communes de contrôle continu, organisées en 1ère et en Terminale. Ces épreuves communes portent sur des cours communs et sur la spécialité qui sera abandonnée en fin de 1ère.

A noter que 3 mesures permettront d’assurer l’équité entre tous les élèves dans le cadre du contrôle continu : les sujets seront issus d’une banque nationale numérique ; les copies, anonymisées, seront corrigées par d’autres professeurs que ceux des élèves ; les notes seront harmonisées par une commission académique dédiée.

II) Examens : un calendrier mieux réparti

Dès cette année scolaire 2019/2020, les élèves de 1re seront donc évalués en contrôle continu toute l’année et lors d’épreuves communes de contrôle continu aux 2ème et 3ème trimestres.

Il y aura une première série d’épreuves communes en février 2020, puis une seconde autour du mois de mai. Les matières évaluées dans ce cadre sont les suivants : histoire-géographie, langue vivante A, langue vivante B, enseignement scientifique et la spécialité qui ne sera pas gardée en Terminale.

Cette répartition permet de considérablement alléger l’année de Terminale, et notamment la fin d’année sur laquelle l’essentiel des efforts des bacheliers étaient auparavant concentrés.

III) Un choix beaucoup plus vaste et personnalisable d’enseignements

Mais le changement le plus important induit par le nouveau Baccalauréat, c’est la création de nouvelles spécialités qui n’existaient pas auparavant proposées aux étudiants dans une formule « à la carte ».

Ainsi, sont désormais proposés au LFI des enseignements de spécialités comprenant des matières qui n'étaient jusqu'alors pas enseignées, ou du moins pas en classe de première. Au total, ce sont 9 spécialités parmi lesquelles les élèves du LFI ont pu choisir : Arts ; Histoire géographie, géopolitique et science politique ; Humanités, littérature et philosophie ; Numérique et Sciences informatique ; Langues, littératures et civilisations étrangères (anglais) ; Mathématiques ; Physique-Chimie ; Sciences de la vie et de la terre ; Sciences économiques et sociales.

Ainsi, alors qu’il y avait au LFI, en 2018, 5 profils différents en série L, ES et S pour les élèves de Première, cette année ils auront le choix entre 27 profils différents avec le choix de 3 spécialités parmi les 9 proposés au LFI. En 2020, les bacheliers en Terminale auront peut-être même le choix entre 32 profils.

Une véritable révolution pour les bacheliers du LFI… et de France !