Article

Visite de l’exposition Mademoiselle Privé de Chanel

Par Madeline L. Y10

JARDIN ROUGE

Nous sommes arrivés à PMQ et avons rencontré notre guide, qui nous a conduit vers l’entrée de l’exposition Mademoiselle Privé, un jardin rouge, contemporain et créatif, avec une touche de blanc au milieu où les visiteurs pouvaient coller des camélias blancs, roses et rouges sur le dessin blanc en trois dimensions recouvert de papier transparent utilisé pour les lanternes. Toutes les couleurs préférées de Chanel étaient utilisées pour ce « jardin », du rouge vermillon au rouge bourgogne, et plusieurs idées innovantes de Chanel étaient reprises comme le robot et les retombées de perles.

 

PARFUMS

Le jardin menait vers une chambre blanche, avec un intérieur noir contrastant. A l’intérieur se trouvaient des tuyaux de couleur cuivre reliant 6 grandes fioles, chacune contenant un parfum composé d’ingrédient pur : rose de mai, jasmin, Ylang Ylang, bois de santal et aldéhyde. Sur l’un des côtés du mur étaient représentées les formules chimiques CHO sur un mur noir ébène, et de l’autre côté une élégante reproduction de goutes couvertes de pétales de roses de mai.

 

LE TAILLEUR EN TWEED ET LA PETITE ROBE NOIRE

Nous sommes ensuite entrés dans une pièce sombre où était projetée l’histoire de la création de deux tenues de Chanel: le tailleur en tweed blanc et la petite robe noire. Notre guide nous a expliqué que Chanel portait toutes ses créations, d’autant que la priorité de ses vêtements était le confort. Elle a également expliqué qu’une robe à 6 côtés était plus confortable à porter qu’une robe à 4 côtés, bien qu’il soit impossible de créer ce type de robe.

 

EXPOSITION HAUTE COUTURE

A la suite se trouvait un couloir vrillé, fabriqué à partir de tissus blancs-beiges dans lesquels étaient découpés des fenêtres offrant une vue sur des tenues Chanel Haute Couture. Elles étaient toutes superbement dessinées, mais deux en particulier ont attiré mon regard. La première était une robe blanche vaporeuse à manches longues avec une grande fente sur le devant et de la dentelle remontant jusqu’au cou. Le bas de la fente avait une ligne de pierres style diamant remontant jusqu’à la couture de la robe. Il y avait des poches au niveau des hanches avec des broderies en dentelle. La seconde était un tailleur bleu foncé avec un haut rouge, les coutures décorées de rouge et de blanc.

Au bout du couloir, nous avons atterri dans une chambre sombre où étaient exposées en cercle des robes. Il y avait une longue série de lumières sous les robes, les éclairant et créant une illusion que les robes étaient suspendues dans l’air. Les modèles de robe étaient exquis et valaient l’appellation de Haute Couture.

Puis, à côté des robes, était exposée la collection des bijoux en diamant et une cage noire amovible qui renfermait une suite de diamants scintillants. Il y avait des bracelets, des bracelets de cheville, des colliers et des chaines, tous possédés par des personnalités.

Pour terminer, nous avons regardé un court métrage montrant Chanel « se réveillant » en fantôme 40 ans après sa mort et confrontant le Directeur du Département Créations à Chanel, Karl Lagerfeld, à propos de son travail.

D’une manière générale, j’ai pensé que l’exposition de Mademoiselle Privé était très inspirante, les modèles exposés nous ont donnés de nouvelles idées pour nos créations pour le défilé Couture, et j’ai hâte de voir ce que cela va donner.