Article

SIMUN 2017

par Ianis

La semaine dernière, une équipe de 29 délégués et 1 président de commission ont assisté à la conférence Singapore Model United Nations (SIMUN 2017). Après des mois de recherches et de rédaction de résolutions sur des sujets tels que la situation au Yémen, le droit des femmes ou le cyber-terrorisme, nos élèves ont passé 3 jours à débattre, utilisant le langage « Nations Unies » et respectant les protocoles, afin de faire adopter leurs résolutions. Nos délégués ont été félicités par les présidents des commissions pour leur esprit d’équipe, leur diplomatie et le soutien qu’ils ont apporté aux autres participants pendant les débats. Ils ont été les principaux orateurs de 10 des 36 résolutions débattues cette année, et ont reçu 10 des 19 prix remis lors de la cérémonie de clôture, dont le prix de la meilleure délégation. C’est une excellente performance vu les 400 délégués cette année. Félicitations !

Pour la treizième année consécutive, le Lycée Français de Singapour a organisé, la semaine dernière, du 16 au 18 mars la conférence Modèle des Nations Unies Internationale de Singapour.

Après un processus de sélection très compétitif, 30 élèves de notre lycée ont été retenus pour participer à cette conférence. Notre groupe était répartit en 7 délégations : Chine, Costa Rica, Greenpeace, Tanzanie et Arabie Saoudite et comptait également le président du comité politique.

Durant la conférence, les délégués ont été invités, dans leurs comités respectifs, à tenter de résoudre des défis de notre siècle comme la guerre civile au Yémen, la réforme du Conseil de Sécurité, l’inclusion des pays moins développés dans le commerce international, la crise en mer de Chine méridionale et l’accès des femmes à l’éducation et à l’emploi.

En appliquant les mêmes procédures que les véritables Nations Unies – l’usage de la troisième personne, l’absence de conversation directe, la structure du débat –, chacun a dû veiller au respect des intérêts de son pays en tentant d’atteindre un consensus, le tout en anglais !

La conférence s’articule en deux phases : au cours de la première, tous les délégués, groupés par comité, travaillent à plusieurs afin de rédiger leur résolution, document de référence débattu par l’assemblée ensuite, et se disputent la position de rapporteur principal du texte. Sur nos 29 délégués, 10 ont su convaincre leurs homologues de leur laisser cette place et l’ont occupé avec brio !

Ensuite, la seconde phase, certainement la plus complexe, est celle des débats. Au cours de celle-ci, chaque délégué peut exprimer son opinion dans un discours et tenter de clarifier les zones d’ombre en posant une question. Dans ces circonstances, l’objectif est bien évidemment de faire adopter le texte par l’assemblée tout en faisant des compromis en amendant le texte. Au final, l’écrasante majorité des résolutions proposées par nos délégués est passée !

Enfin, au cours de la cérémonie de cloture vient l’heure des remises de trois récompenses très attendues : le délégué le plus amélioré, le plus diplomatique et enfin le meilleur. Sur les 18 prix remis par les président(e)s de chaque assemblée, 9 ont récompensés nos délégués, marquant ainsi un nouveau record ! De plus, notre délégation de la Chine à remporté le prix de la meilleur délégation inter-comité, fruit d’un travail acharné de tous ses membres !

Cette franche réussite d’un point de vue quantitatif, fut aussi une expérience humaine très enrichissante pour chacun de nous, permettant de développer nos capacités oratoires mais aussi nos capacités de travail en groupe et de collaboration. Notre groupe se quitte ainsi très soudé en espérant que l’an prochain sera également une franche réussite.