Article
  • LFI
  • Conférence

Conférence de Dr. Ora Kwo à propos de l'éducation

In the second of our series of coffee mornings we were very pleased to welcome Dr Ora Kwo from the University of Hong Kong to talk about "Handling peer pressure: When is private tutoring (not) the answer?".

Lors du second rendez-vous de notre série des rencontres, nous avons été ravis d’accueillir le Dr Ora Kwo de l’Université de Hong Kong venue parler de « la manière de gérer la pression des pairs : quand le soutien scolaire individuel (n’) est (pas) la solution ? » 

Les expériences du Dr Kwo en recherche et publication sur l’apprentissage des enseignants et l’enseignement se sont depuis une dizaine d’années orientées sur le phénomène croissant du soutien scolaire individuel et de ses effets sur le programme scolaire et l’apprentissage de l’élève.

Elle a parlé des opinions des élèves tirées d’une étude conduite dans des écoles hongkongaises du secondaire, et esquissé des analyses tirées d’études réalisées en dehors du territoire de Hong Kong, et de discussions avec des parents souhaitant offrir la meilleure éducation à leurs enfants. L’engagement du Dr Kwo dans des projets UNESCO met également en relief le besoin de recherche sur l’impact des parents dans l’éducation et dans le futur de l’humanité, pour le meilleur comme pour le pire.

Dr Kwo a expliqué que le recours aux cours particuliers pour les classes supérieures n’est pas bénéfique pour les élèves sur le long terme. Elle est persuadée que travailler dur et méthodiquement apporte plus au fil du temps, augmente la confiance en soi et la capacité à aborder les problèmes que l’on peut rencontrer dans le futur. Bien qu’elle comprenne pourquoi les parents cherchent à utiliser « l’éducation de l’ombre » dans certaines circonstances, elle avertit que certains centres de soutien scolaire à la mode pourraient ne pas être dans l’intérêt des élèves sur le plan éducatif et d’apprentissage.

Merci beaucoup à Dr Kwo pour avoir pris le temps dans son emploi du temps très chargé de partager ses expériences avec le LFI.