Article
  • Art
  • Rencontre

« Zohab Khan nous a slammé »

Par Audrey C. Year 11

 

 

Poète, artiste hip-hop, joueur de Didgeridoo, champion de la poésie australienne Slam 2014 et co-fondateur du Pakistan Poetry Slam : Zohab Khan a honoré le LFI de sa présence jeudi 9 novembre grâce au festival de littérature de Hong Kong… et quelle présence !

En tant qu'Australien de 4ème génération d’origine pakistanaise et ayant grandi en Australie rurale, Mr Khan a canalisé ses expériences de vie distinctes dans ses poésies avec une intention d'éduquer. Il affronte un éventail de questions de justice sociale allant du racisme à l'inégalité entre les sexes et aux disparités socioéconomiques dans sa poésie slam.

Les élèves s’attendaient plutôt à une leçon typique sur les mécanismes poétiques, les techniques diverses et variées pour enrichir nos propres poésies. A notre surprise Zohab Khan a exécuté une sélection de ses propres poésies parlées, parfois se frappant à grands coups sur la poitrine ou en tapant du pied pour ponctuer et rythmer ses poésies. Cela sonnait comme du rap ou du hip hop, dans lesquelles il s’investit aussi.

Toute sa performance était en slam- il répétait ses mots pour les souligner, se déplaçait dans la salle de classe et nous regardait dans les yeux en déclamant ses poèmes. Très efficace.

Il a insisté sur la détermination et la persévérance. De la manière la moins ringarde possible, il nous a expliqué exactement comment il est arrivé à cette étape de sa vie, défiant le racisme et les idées préconçues au passage. Personnellement, ce que je vais retenir de sa visite est que chaque opportunité est un cadeau à chérir et à presser jusqu'à ce que ses dernières gouttes soient goûtées. L'histoire personnelle de M. Khan le démontre magnifiquement.

Non seulement son charisme était une bouffée d'air frais, mais son parcours atypique était aussi une source d'inspiration. Nous espérons le revoir bientôt.